QUELQUES ARBRES REMARQUABLES DE LA VALLÉE DE MONTMORENCY


Lors de la journée de l’environnement du 5 juin 2010, un groupe de personnes réunies par Valmorency a visité sous la conduite par Gérard Ducoeur, vice-président, sept parcs1 représentatifs des grandes propriétés de la vallée de Montmorency du XVIIe au XIXe siècle, ainsi qu’une vigne représentative des traditions vini-viticoles de notre Vallée. Nous publions un extrait de la note diffusée à cette occasion aux participants de cette excursion.


1ère station : Margency.

- Grand Bury : présentation par Catherine Barbier, présidente de Climax, des arbres remarquables du parc, création attribuée à Louis-Sulpice Varé (1803-1883) [et non à Jean-Pierre Barillet-Deschamps (1824-1875), pour des raisons de date de réalisation2] : séquoia géant (Sequoiadendron giganteum), hêtre pourpre (Fagus sylvatica purpurea), févier d’Amérique (Gleditsia triacantos), cèdre du Liban (Cedrus Libani), cyprès chauve (Taxodium distichum), platane hybride (Platanus X acerifolia), sans oublier les deux petits catalpas (Catalpa bignonioïdes), arbre originaire de l’Amérique du Nord, de la famille des bignoniacées, replantés par l’O.N.F. à la suite de la disparition de celui d’origine, etc. À visiter au passage, au sud du parc, la retenue d’eau des Moulinets, sur Eaubonne (présence d’un couple de hérons cendrés).

Le château a été construit sous la direction de l’architecte Louis Visconti (1791-1853)3, vers les années 1834-1835 et le parc fut aménagé peu après.

- Petit Bury (actuelle mairie de Margency) : présentation d’un sophora du Japon pleureur (Sophora japonica pendula), deux cèdres pleureurs (Cedrus), araucaria du Chili (Araucaria araucana), séquoia géant (Sequoiadendron giganteum).

- La Renaudière (espace culturel) : présentation d’une charmille, pins (Pinus) et tilleuls (Tilia).

- Parc de la Briqueterie /Tuilerie : présentation entre-autres d’un Ginkgo biloba.


2ème station : Montmorency

- Le Parc de la Châtaigneraie : regroupe 45 châtaigniers communs (Castanea sativa), sujets d’une taille (P : 5,20 m – H : 20 m) et d’un âge exceptionnel, nous sommes ici à l’orée de la forêt de Montmorency. La Châtaigneraie4 a probablement vu passer Jean-Jacques Rousseau (1712-1778) quand il partait herboriser dans la forêt, « son second cabinet de travail ». Au XIXe siècle, c’était le lieu des guinguettes et attractions où l’on venait, en fin de semaine, en promenade sur des ânes depuis la gare du Refoulons à Montmorency. Ces établissements ont été démolis en 1943, lors du classement du site.


3ème station : Saint-Gratien

- Le Parc de la place Gambetta : présence d’un grand cèdre du Liban (Cedrus Libani), (P : 5,10 m – H : 33 m) probablement offert en hommage, par Jussieu, en 1710, au maréchal de Catinat (1637-1712), seigneur de Saint-Gratien5 et propriétaire du château, celui-ci a été restauré de nos jours (il y avait également une célèbre et vieille [datant de 1690] glycine –Wistaria Sinensis, replantée rue Gabriel Péri sur les murs de l’école Grusse-Dagneaux.



4ème station : Sannois

- Moulin de Sannois : en face du Moulin et de la maison du meunier, au lieu-dit « la Montagne », il y a lieu d’admirer le paysage du Parisis, sur la vallée de la Seine, puis la vigne, plantée en 2003. Elle compte 2050 pieds de vigne (Vitis vinifera) : pinot gris et chardonnay. Au Moyen-Âge (XIIIe siècle), Sannois fournissait 300 hectolitres - soit 11 % - de la production totale de vin nécessaire à l’abbaye bénédictine de Saint-Denis, avec principalement Argenteuil et Cormeilles-en-Parisis6.


5ème station : Franconville-la-Garenne

- Parc Cadet de Vaux : présentation à Franconville7 face à l’église Sainte-Madeleine, du parc du château de Cadet de Vaux (1743-1826)8 acquis le 22 août 1788 par le célèbre savant et philanthrope : du jardin à la Française et du parc à l’Anglaise avec, entre autres, un petit séquoia géant (Sequoiadendron giganteum), un Ginkgo biloba, pin de l’Himalaya (Pinus), cèdre du Liban (Cedrus Libani), hêtre pourpre (Fagus sylvatica purpurea) et d’un if tortueux (Taxus baccata) .



Gérard Ducoeur,

avec la collaboration de Catherine Barbier,

5 juin 2010.




Publié sur le site de Valmorency (Association pour la promotion de l’histoire et du patrimoine de la Vallée de Montmorency) : www.valmorency.fr

Tous droits d’auteur réservés. Reproduction soumise à autorisation avec citation de la source (contact : contact@valmorency.fr).


1 Cf. notre article « Parcs et jardins en vallée de Montmorency ».

2 Cf. notre article « Les architectes-paysagistes de la vallée de Montmorency, Barillet, Berthault, Varé, Visconti ».

3 Sur l’architecte Louis Visconti (1791-1853), voir supra note 2.

4 Cf. notre article « Histoire générale de Montmorency ».

5 Cf. notre article « Histoire générale de Saint-Gratien ».

6 Cf. notre article « Vignes et vignerons en vallée de Montmorency ».

7 Cf. notre article « Histoire générale de Franconville ».

8Cf. notre article « Cadet de Vaux (1743-1826) à Franconville »